Shape1 logoptsoundlab

Mon Système Principal

J'ai testé tout un ensemble de systèmes différents. A l'heure actuelle ayant une place limitée, je me suis contenté de deux systèmes, un très "classique" en taille pour mon salon et un plus"volumineux" pour ma pièce de travail ou je peu me permettre plus de "folie".

Mon Système principal est donc un système étudié pour un sallon classique en cherchant la qualité du son, sans rentrer dans des délires d'installation qui seraient incompatibles avec une pièce à vivre comme nous en avons tous.

systeme

On peut voir ici l' installation de taille raisonnable pour une pièce standard.

Sur le dessus la platine vinyl Thorens TD150 restaurée avec des pièces de Linn LP12, un socle en bois exotique "bossé" et son bras Ittok LVII. La cellule est une Audio Technica AT33PTG utilisée avec un prépré actif Kenwood KHA50 que j'ai modifié (changement des condensateurs et alim de 1A)

Le préampli ligne / RIAA/casque est le "premier two", un de mes préampli phono/ligne préféré conçu et réalisé par moi même.

L'ampli est mon SE 2A3 maison. Sublime association avec les enceintes Klipsch RF35 que j'ai modifié en remplacant les condensateurs par des papier huilé et audyn cap. Les caches des enceintes ont été enlevés pour un gain en dynamique. Parfois j'utilise aussi un petit ampli push de 6n6p de ma conception.

En source numérique, on peut voir un bon vieux TEAC VRDS10 Special Edition que j'ai un peu modifié. Pour moi ce lecteur possède la meilleure mécanique du monde, comme tous les TEAC. Mais j'utilise aussi un Yamaha CDS700 en tant que drive uniquement. Il est relié à mon DAC AD1865 non oversamplé.

J'utilise aussi parfois un DAT Sony DTC670, le format dat n'a pas pris, pourtant c'est certainement le moins mauvais du numérique. Le problème des DAT est la fragilité de la mécanique.


A côté de l'enceinte de gauche, se trouve un élément devenu maintenant essentiel, un magnéto à bandes AKAI GX630D que j'utilise très souvent pour sauvegarder les vinyls et les écouter sans perte de qualité quasiment et surtout de façon plus routinière, avec en petite soeur une platine K7 Pioneer CT939

SOURCES

td150haut

Quand j'ai récupéré cette TD150 elle n'était pas forcément dans un état superbe. Partant du principe que la Linn LP12 n'est qu'une copie de la TD150, j'ai restauré celle ci avec des pièces de LP12.

Pour le boitier, je voulais quelque chose d'inerte, lourd et beau tant qu'à faire. Un ami très doué m'a fabriqué ce boitier en "bossé", un bois exotique très dur qu'il avait utilisé pour se fabriquer un bateau. Le résultat est sublime. L'interieur de la platine a été traité par du goudron et du liège.

Le bras fut en premier un mission 774LC pas très connu mais qui n'est en fait qu'un Jelco. Cet excellent bras fabriqué par Jelco Ichikawa est exactement le même que les Vivid One , Sumiko premier FT, ou Koetsu, mais en moins cher. Pourquoi et comment cela se fait il ? tout simplement car toutes ces marques font fabriquer leurs bras par Jelco et ne font que changer la marque.

Puis j'ai remplacé le bras Jelco par un Ittok LVII

Le Jelco est plus "analytique", mais le Linn Ittok est tellement plus envoutant par son côté "chantant" qu'il m'a totalement fait craquer. Il est vrai que maintenant la TD150 a quasiment le son d'une LP12. Je dis quasiment non pas parce qu'il est moins bien, mais parce qu'il est plus neutre et bien moins coloré qu'une Linn, et ceci à cause du moteur Thorens d'origine plus coupleux et plus dynamique.

ittok1a10p

Je l'ai équipée d'une cellule MC Audio Technica Prestige AT33PTG. Cette cellule est fantastique et bat des cellules bien plus chères, à condition de bien l'utiliser en la chargeant convenablement avec un prépré qui lui va bien.

AT33onLP 33ptg

J'utilise en prépré un Kenwood KHA50 de la grande époque de Kenwood/Trio. D'origine ce prépré est très bon mais il manque un peu de finesse pour vraiment mettre en valeur l'AT33. Ce manque de finesse vient simplement de son age et des technologies de l'époque. Pour en faire une bête, j'ai remplacé tous les condensateurs chimiques par des Elna Silmic II découplés par des MKP, des Nichicon Muse et les condensateurs de sortie par des Elna silmic II + MKP Audyn et Papier Huilés russes.

khain KenwoodKHA-5010p KenwoodKHA-50b10p

J'ai aussi remplacé le transfo externe 12V / 500mA d'origine par un transfo 12V / 1A . Cette modification apporte un plus énorme au niveau des basses, alors que les autres modifications ont apporté plus d'ouverture sonore, plus de détail et de finesse et un dynamique encore plus prononcée (bien que d'origine il n'en manquait pas).

Un autre de mes pièces maitresse de l'installation analogique, est un magneto à bande de la grande époque AKAI. Pour enregistrer les vinyls, sincèrement il n'y a vraiment rien de mieux. On retrouve la dynamique, la précision, le réalisme du vinyl et on peut écouter à l'infini sans peur d'user nos chères galettes noires. De plus c'est le meilleur support qui soit pour sauvegarder les disques. Un bande bien entretenue durera une centaine d'années sans problème, alors qu'un CD ne durera vraiment que quelques années si c'est une copie et un tout petit peu plus si c'est un original. L'utilisation de bandes est un tout petit peu plus pratique qu'un vinyl, mais il faut faire attention et bien entretenir l'appareil et les bandes

AKAI GX630D

Un des meilleurs appareil que AKAI ai fabriqué. Equipé de têtes GX "glass heads" quasi inusables. Une bande passante en 19cm/s de 20Hz à 26Khz

J'ai refais le placage du boitier en acajou naturel ciré. Tous les condensateurs datant de 1976, je les ai remplacé par des Elna Silmic, Elna ROE, Nichicon Muse, MKP audyn cap et papier huilé. J'ai aussi remplacé tous les transistors 2SC458 et 2SC945 d'origine par des neufs, ainsi que le TIP47 du controleur. J'ai aussi mis un pinch roller neuf.

akaigx630d110p akai630condos10p

Certains préfèrent remplacer les transistors par des équivalents actuels genre BC, mais je voulais que l'appareil reste dans son état d'origine, et comme j'ai trouvé des Hitachi 2SC458 et Nec 2SC945 de production plus récente et plus fiables que ceux d'époque, j'ai préféré respecter l'authenticité


On trouve encore des bandes neuves chez Thomman en allemagne pour un prix vraiment abordable. Elles sont de la marque RMG qui est de bonne qualité.

On peut acheter de la bande neuve et la mettre sur d'anciennes bobines si on a des bandes hs, ou alors ils vendent des bobines alu, mais elles sont plus chères

Comme je voulais une autre source pour sauvegarder mes vinyls, et tant qu'à faire une source permettant d'écouter de façon "pratique" de l'analogique, j'ai regardé de près ce que les K7 pouvaient donner. Dans les années 90, juste avant que le CD nous envahisse pour le meilleur et surtout pour le pire ! , les progrés dans l'analogique K7 était assez impressionnant. Des platines à plusieurs moteurs, galets et têtes, permettaient d'obtenir un résultat très proche d'un magneto à bandes. Juste un petit peu moins "rentre dedans" que les magnetos à bandes, ces platines K7 contrairement à celles des années 70, avaient une bande passante qui dépassait les 20Khz et permettait un 15/20Hz dans les basses. Peu de fabriquants avaient fait cet effort et sur peu de modèles. Mais 2 marques principalement avaient atteint ce niveau de perfection, avec une 3eme sur deux modèles, les TEAC Z6000 et Z7000.Ces TEAC Z6000 et Z7000 sont certainement ce qui se fait de mieux en platine K7, bien au dessus des fameux Nakamichi Dragon; mais malheureusement elles sont quasi introuvables et hors de prix.

Il restait donc deux marques, Nakamichi et Pioneer. Les Naka sont surcôtés et se vendent bien trop chers. De plus ils sont assez fragiles et souvent se revendent d'occasion déjà très fatigués. Je me suis donc intéressé aux Pioneer. Et j'ai découvert qu'en fait les dernières générations de Pioneer battaient les Naka sur la bande passante, la dynamique et la fiabilité. Ces machines, séries Référence ou Prestige, sont du niveau des anciennes Pioneer CTF1000 et autres platines K7 qui ont marqué l'histoire de Pioneer..

Voici donc mon Pioneer Référence CT939

15Hz - 22Khz avec tout type de bande, 3 têtes 3 moteurs, BIAS réglable, chassis en cuivre traité anti bruit fond nid d'abeille

pioneerct939 ct9391

Comme on peut le voir sur ces photos, le chassis en cuivre a été particulièrement bien traité. Le transformateur d'alimentation est conséquent et en plus se trouve pris dans un capotage qui isole totalement ce dernier du reste de l'appareil

ct9392

Cet appareil est tellement bien construit que je n'ai quasiment rien eu à faire dessus. D'origine tous les condos sont déjà des Elna et Nichicon Muse non polarisés. J'ai juste eu à changer les aop d'origine par des AD823 et les deux condos de sortie qui d'origine sont quand même des nichicon muse non polarisés, par mes préférés, à savoir un mélange d'audyn cap MKP et papier huilé russes. Bien sur j'ai quand même changé les palets presseur qui avaient l'age de l'appareil (une dizaine d'années) et donc commençaient à fatiguer sérieusement. L'utilisation de bandes TDK SA et MA donne un resultat à la hauteur de ce qu'une bande peut donner.

Bien que j'écoute en priorité du vinyl, il existe quand même des enregistrements qui ne sortent qu'en CD, alors que c'est le plus mauvais support qui ait été fait (je ne parle pas des mp3 et autres bidules du genre que je ne qualifierais même pas de support digne de ce nom), il me fallait un lecteur. J'ai opté pour le seul lecteur valable pour moi, un VRDS. Mon choix s'est porté sur un VRDS 10 Special Edition que j'ai un peu modifié pour qu'il n'ait absolument plus la raideur légendaire des VRDS. Ce lecteur est un des meilleurs lecteurs du monde. Sa mécanique qui est sans conteste la meilleure mécanique de CD jamais faite, est un chef d'oeuvre du genre.

vrds10se

Malheureusement, les cellules d'origine sony, n'existent plus pour cette fabuleuse machine. Ce qui fait que lorsque la cellule tombe en panne et que le lecteur commence à avoir des difficultés de lecture, on ne peut rien faire pour le réparer. J'avais moi même acheté une cellule d'avance en cas de problème, mais trouver un spécialiste qui puisse remplacer la cellule est quasi impossible de nos jours. Et c'est une chose très compliquée à faire soit même sans les CD de réglage originaux


C'est malheureusement pour cela que même si c'est la meilleure mécanique jamais réalisée par un constructeur, je ne peut pas conseiller d'en acheter un d'occasion

Comme j'utilise mon DAC AD1865 non oversamplé, finalement le lecteur de CD n'a pas d'importance, seule la mécanique doit être excellente, ne pas corrigé automatiquement les erreurs de lecture, et doit avoir un débit constant.

Et c'est grâce à Yamaha que j'ai trouvé la solution. Cette marque a sorti deux lecteurs au prix très compétitif, qui sont d'excellents lecteurs, mais surtout d'excellents drives puisque Yamaha a mis une vraie mécanique et non pas un lecteur de cd de PC . Et oui mis à part quelques rares marques comme TEAC, Hartley, CEC, Sony, Pioneer, tous les autres, montent des mécaniques qui ne sont que des mécaniques de PC avec alim à découpage.


Et voici donc le lecteur que j'ai choisi, le YAMAHA CDS 700 

Il a la même mécanique que le CDS1000 mais a un DAC moins évolué, ce qui ne m'importe pas, puisque j'ai mon propre DAC. En plus le 700 coute le tiers du 1000

C'est vraiment une excellente affaire pour ceux qui cherchent un drive à prix abordable

cds700blk cds700in

La mecanique de cet appareil est vraiment très bien réalisée, comme toute vraie mécanique à l'ancienne.


L'alimentation est une vraie alimentation avec transformateur (on peut encore l'améliorer). Les condensateurs utilisés sont du haut de gamme Nichicon Muse gold


Et l'appareil est pourvu de toutes les sorties numériques nécessaires pour un DAC


cds700cartealim cds700out

Bien entendu avec ce lecteur j'utilise mon bon vieux DAC AD1865 non oversamplé avec sorties à lampes. C'est vraiment le meilleur DAC que j'ai pu entendre et fabriquer. Lorsqu'on a testé un disque avec lui, il est impossible de vouloir utiliser autre chose

ad18652 ad18651

Je possède aussi un DAT Sony DTC-670 qui me sert à écouter des masters enregistrés par des groupes d'amis ou des concerts enregistrés par des amis .

Je l'utilise parfois aussi pour sauvegarder les vinyls et les écouter quand je n'ai pas le temps ou la possibilité de poser délicatement mes galettes sur la platine, ou tout simplement quand je veux écouter de la bonne musique tout en faisant autre chose et sans avoir à surveiller le disque et sans avoir peur de l'usure de celui ci. Le DAT est un format qui n'a pas pris dans le grand public, mais qui pourtant est bien suppérieur au CD. J'ai remplacé tous les AOP d'origine du Sony (qui étaient des classiques NE5532) par des OPA2134 et AD823. J'ai aussi remplacé la plupars des condensateurs par des Elna et Nichicon Muse.

sonydtc670

AMPLIFICATEUR / PREAMPLIFICATEUR

ENCEINTES

En préampli et ampli j'utilise des lampes et des réalisations tout à fait personnelle (on n'est jamais aussi bien servi que par sois même ;-) )

Le préampli est mon Premier Two phono RIAA / ligne et ampli casque incorporé (ecc99/6n2p/6n6p/6n23p)

Sur la prise casque j'utilise un casque Audio Technica les quelques fois ou j'écoute au casque (écoute que je n'apprécie pas vraiment et qui me sert surtout pour le monitoring)

L'ampli est mon Single Ended de 2A3 (ampli allant merveilleusement bien avec les Klipsch)

se2A3_face preampecc99_face

Pour les enceintes, mon choix s'est porté sur des Klipsch, et ceux pour plusieurs raisons. Je voulais du haut rendement, seul capable de restituer tout le détail et la dynamique de la musique à bas niveau sonore (important dans une pièce de vie). Ensuite Klipsch est certainement actuellement le meilleur fabricant d'enceintes avec Tannoy (bien que Tannoy ce n'est plus ce que c'était car les membranes sont trop lourdes actuellement). Et pour finir les Klipsch sont des enceintes qui se marient parfaitement avec les 2A3.

Après une visite à Indy chez eux et après avoir testé différentes enceintes, j'ai opté pour les RF35 plutôt que les RF5. En effet les RF35 ont des HP de basse mieux aboutis que les RF5 et 7. Par contre elles pêchent sur les condensateurs, ce qui n'a pas été un problème puisque j'ai remplacé tous les condos par des MKP Audyn et des papier huilé. J'ai aussi changé le câblage interne de la compression par du cuivre/argent CA1 de la maison du HP, mélangé à du cuivre 4 paires rigides. Je les ai posé sur pointes et socle dur de 6cm de hauteur pour en tirer vraiment le meilleur.

Bien sur j'ai enlevé les caches pour ne rien perdre en dynamique et précision. Sur le dessus on peut voir posée une paire de super tweeter japonais haut de gamme des années 70 que j'avais réussi à avoir pour une bouchée de pain. Ils apportent plus de finesse et de détail sur le haut du spectre.

rf35 mesrf35

Comment peut on définir le son ?: En fait cela se résume par dynamique, finesse, soyeux, détail et profondeur avec un spectre sonore plein et uniforme. Chaque maillon a été choisi non seulement pour ses qualités propres mais aussi pour avoir une cohérence générale du système. Dans une pièce de vie classique, je voulais éviter les délires d'une installation d'auditorium mais en ayant la même qualité. Il est bien plus difficile de faire un bon système qui sonne bien dans une pièce de vie que dans une salle dédiée. Dans une pièce de vie, par définition celle ci "vie" et impose que le système ne soit pas trop dépendant de la pièce et possède des qualités intrinsèques suffisantes. C'est pour cela que je suis vraiment heureux d'avoir réussi ce challenge. J'ai entendu des auditoriums sonner bien moins bien que mon salon.

Il fallait que ce système réponde à plusieurs objectifs, allant d'une écoute attentive avec cigare cubain et armagnac, à une écoute entre amis lors d'un apéritif. Le haut rendement était la seule possibilité de garder extêmement de détail à faible volume sonore; le vrai détail, celui qui lors d'un apéritif entre amis, fait qu'une discution s'arrête car un passage a attiré l'attention des personnes. Klipsch était le représentant idéal de l'enceinte haut rendement avec grande définition et finesse. Bien sur, il faut les modifier un peu mais la qualité est là. Dans une pièce de taille raisonnable, les deux 20cm et la compression 1" donnent un bien meilleur résultat que des 38 dans 150 litres.

Le SE de 2A3 apporte le grain typique de cette lampe, pleine et charnue avec un spectre très complet. Ce single sur les Klipsch donne bien plus de basse que nombre de push de 300B ou 6550.

Ma préférence va au vinyl, la TD150 et son couple bras/cellule ittok LVII/at33ptg est un vrai régal de linéarité et de fluidité enjouée, avec un son qui n'envie absolument rien question dynamique et précision aux lecteurs de CD. Bien que j'écoute aussi justement des CD, et mon DAC AD1865 donne un son très "analogique".

Il est vrai que le système prend un peu de place dans le salon. Mais on a rien sans rien. Et cela ne prend pas plus de place qu'un petit buffer. Ne croyez pas qu'avec un système miniature vous aurez un "vrai son". C'est physiquement impossible et va à l'encontre de toute règle audio. Il faut savoir ce que l'on veut. Si on veut écouter de la musique il faut un système pour. Si on consomme juste de la musique, alors n'importe quel système conviendra.

Il vous viendrait à l'idée de remplacer une piscine par une baignoire car cela prend moins de place c'est plus moderne et plus écolo ? Si vous voulez nager vous allez dans une piscine, si vous voulez vous laver vous utilisez une baignoire.

tweet1 tweet2
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com